Michèle

Et voilà que ça balance, un coup à droite, un coup à gauche. Ou d’avant en arrière. Enfin pas possible de rester immobile dans cette affaire. C’est que c’est chaloupé, que ça circule rondement d’un pied sur l’autre. Ça vous embringue dans une jolie nappe psyché un peu brumeuse, une sorte de nuage englobant qui tient chaud au coeur, une volupté mâtinée d’une légère pointe de rock. Et puis, surtout, ça sonne de partout, voir même d’ailleurs : du mandingue, du gnaoua, de l’indien, histoire de vous coller une furieuse envie d’aimer le monde. Ça, c’est Michèle : un batteur, deux guitares, une basse, un percussionniste et une chanteuse. C’est encore neuf, mais sans avoir encore trop eu le temps de mûrir ça envoie déjà du bois.