Manifeste de l’association

Chahut est une association dont les objets sont multiples :

Nous voulons créer des événements festifs afin d’apporter de la convivialité et de la surprise dans le quotidien. Dans ce cadre nous suscitons le questionnement chez les habitant-e-s de Rennes à propos de leur environnement, leur quotidien, leurs habitudes, leurs rêves.

Nous souhaitons, à travers des débats, des conférences, des atelier de réflexions, des chantiers manuels, aiguiser l’esprit critique, transmettre et recevoir des regards sur les choses. Nous voulons utiliser l’éducation populaire dans le but de faciliter l’organisation des individus entre eux et partager leurs savoirs, leurs besoins.

Et enfin proposer un appui de service et de matériel afin de soutenir l’action collective. Par cela nous souhaitons réaliser une rencontre entre démarche politique et artistique afin de les mettre en résonance.

L’autogestion à l’épreuve de nos contraintes !

À no yeux l’autogestion est le modèle d’organisation qui permet le mieux à chaque individu de s’impliquer à sa mesure et de s’épanouir pleinement dans ce qu’il entreprend dans le collectif. C’est un modèle que nous recherchons et expérimentons depuis longtemps. Nous souhaitons continuer cette démarche au sein de Chahut, et la partager avec notre public et les personnes qui s’investissent avec nous.

Lutte contre toute forme de domination !

Nous acceptons toute personne dans son individualité propre, sans distinction de sexe, d’origines, de mœurs, de religions ou d’âge. Nous veillons à ce qu’aucune domination ne soit à l’œuvre. Nous prenons garde à ce qu’aucune violence symbolique ou physique ne s’exerce. Nous reconnaissons qu’on peut être parfois oppressé et parfois oppresseur et que les comportements d’oppresseur sont souvent issus de construits sociaux. Toutefois, il nous parait nécessaire que chaque individu se questionne sur son rôle dans l’existence de ces oppressions et qu’il travaille à leurs abolitions, à sa mesure.

Pas d’écologie sans projet de société !

Pour nous, l’environnement est une question transversale. Ce n’est pas seulement lié aux questions relatives à la biodiversité, et mais c’est aussi le contexte dans lequel nous vivons, ce qui nous entoure et ce qui nous construit. Nous souhaitons questionner l’individu sur ce qui l’entoure afin de le rendre acteur. Nous réfutons l’existence d’un développement qui soit durable, d’un business qui soit social. Nous luttons contre cette récupération capitaliste de la question environnementale et sociale.

L’humain au centre des échanges !

Contrairement au rapport marchand omniprésent dans notre société, Chahut cherche à développer un autre rapport pouvant régir les relations humaines. Nous travaillons à ce que l’échange de services, de prêts, d’envies, etc prennent le pas sur l’échange marchand et mettent en valeur le don et le contre don. Nous ne cachons par que dans le cadre d’une association, nous ne pouvons éviter tout rapport marchand, car nous nous construisons dans une société marchande. Cependant, il est possible de limiter ce rapport et de favoriser les échanges et la coopération. L’emploi systématique du prix libre favorise les rapports de coopération tout en permettant une plus grande accessibilité aux événements proposés par l’association. Nous refusons de transformer l’individu en consommateur et choisissons de le solliciter en temps qu’acteur dans les événements que nous organisons.

Le rêve comme outil politique !

Pour nous, rêver c’est se libérer des contraintes de la société, c’est faire un pas de coté et observer notre quotidien, le mettre en rapport avec nos rêves d’enfant. C’est pourquoi nous souhaitons créer des espace propices au rêve et à l’émerveillement.
De même, la création d’espace festif et chaleureux favorise la rencontre et le bien vivre ensemble. Cela constitue pour nous un acte politique en soit.

DU politique et non DE LA politique !

Vous l’aurez compris, bien que notre association n’appartienne à aucun parti politique nous sommes tout de même dans une démarche “politique”. Ainsi, nous cherchons à nous intégrer au sein du territoire local que nous définissons au sein de la ville de Rennes et alentours, avec les habitants.

Il y a dans Chahut différentes façons de s’investir :

l’association est forte d’une multiplicité des niveaux d’investissements en son sein, allant de la main forte et indispensable durant les événements, jusqu’à la création d’un collectif organisationnel pour un événement. Ce sont les membres actifs. Ils-Elles ont le choix de s’investir à leur mesure, suivant leur envie et au gré des projets qui les intéressent.Ces membres sont aussi force de proposition sur les tâches qu’ils accomplissent. Il doit toujours y avoir une place au plaisir et à l’apprentissage dans l’accomplissement d’un travail fourni. Ils sont accompagnés par le CA afin d’obtenir le plus d’autonomie possible et ont l’espace de décider au sein du projet auquel ils participent.

Ensuite, le Conseil d’Administration qui décide des projets de l’association, du devenir du matériel, du budget et de sa ligne politique. Il est composé de membres qui s’investissent dans l’association de façon importante. Importante autant dans l’investissement en temps qu’en énergie. Ces personnes s’investissent sur le long terme et sont dans une démarche de professionnalisation. Ce groupe est fermé, même si il peut grossir grâce à l’arrivée de nouveaux membres qui auront montré une volonté de s’investir au même titre que les membres du CA et qui auront été coopté par ses membres. Ils témoignent d’une volonté d’accomplir toutes les tâches nécessaires à l’association avec sérieux et application car il sont les garants de l’identité de l’association. Ici, chaque individu possède la même vision globale sur l’association, chacun-e a même voix au chapitre, et l’on favorise l’apprentissage mutuel plutôt que la spécialisation.