PAPIER MARBRÉ

avec Charlotte

vendredi • samedi • dimanche

Je m’appelle Charlotte et je représenterai la marbrure sur papier.
Il s’agit d’une technique ancienne d’impression/décoration de papier artisanale et manuelle. Le principe est de faire flotter des encres ou peintures dans une cuve d’eau puis de créer des motifs avec. On dépose ensuite une feuille de papier sur la surface de l’eau pour imprimer le motif dessus. Ensuite, il ne reste plus qu’à laisser sécher la feuille et nous voilà avec un papier décoré et imprimé à la main.
Cette technique, qui nous vient d’Orient sous le nom d’Ebru ou “art du nuage”, est introduite en Europe vers le XVIIème s. où elle s’imposera comme technique décorative majeure dans l’art de la reliure.
Mon parcours:
Issue des arts appliqués et artisan peintre en décor de formation (trompe l’œil et imitation de matière), j’en suis au tout début de mes expérimentations autour du papier marbré. Après deux ans en tant qu’artiste intervenante et professeur de peinture au sein d’un centre social, j’ai décidé de prendre du temps pour me consacrer à mon artisanat (la peinture en décor) et à l’apprentissage de la marbrure sur papier. Voilà donc quelques mois que j’essaie/bricole/expérimente autour de cette technique en attendant d’avoir la chance de trouver un artisan qui aura le temps de me former à la maîtrise de cet art, aucune formation n’existant.
Ateliers proposés:
Les  temps de séchages et la logistique nécessaires à la réalisation de papiers marbrés étant trop importants je proposerai deux ateliers autour du papier décoré.
– La fabrication de cadeaux avec les papiers marbrés que j’ai fait. Avec un papier marbré format A4 je propose de réaliser plusieurs pliages : une enveloppe + un marque page bite + un marque page boobs (ou deux marques pages cœur si on ne leur dessine aucun attribut). Un papier marbré A4 = 3 objets !
– La décoration de papier/carte de vœux avec la technique de l’impression de bulles colorées flottant à la surface d’un petit bac d’eau. C’est un atelier que j’ai l’habitude de faire avec les enfants mais qui, je pense, pourra aussi amuser les plus grands ! C’est une initiation à la décoration/impression de papier manuelle.
Pourquoi j’ai choisi le marché de Léon (alors que je viens de Bordeaux) : pour le rapport à la transmission et au prix libre !
La transmission m’a toujours beaucoup parlée, notamment auprès des plus jeunes, parce qu’elle se fait toujours dans les deux sens, elle apporte autant qu’elle ne donne et c’est pourquoi j’en ai fait mon métier ces deux dernières années. J’aime l’idée de rendre les gens autonomes dans la création, de leur montrer que la créativité est à la portée de tous et de désacraliser les pratiques artistiques et artisanales (sans pour autant renier un apprentissage et une maîtrise qui demandent du temps).
Quant au prix libre, en dehors de l’enjeu éducatif qu’il porte et que je trouve très riche pour notre rapport à la consommation et à l’artisanat, au fait main, au fait soi-même, il est aussi très intéressant pour moi qui débute dans la création et donc la vente de mes papiers marbrés. Il est toujours difficile de donner un prix à nos productions et d’autant plus lorsque l’on débute et que l’on ne se sent pas forcément légitime. Le marché de Léon sera donc l’occasion pour moi de me confronter à la réception des visiteurs sur ce que je crée, mais aussi à la valeur qu’ils lui donnent. Je pense que cela peut être très instructif pour quelqu’un qui commence.